Qu’est-ce que le péché?

Lorsqu’on lui a demandé: « Qu’est-ce que le péché? », Le puritain anglais Ralph Venning a répondu:

„Le péché est la transgression d’une loi, d’une bonne loi – la loi de Dieu! Le péché présuppose l’existence d’une loi, car là où il n’y a pas de loi, il ne peut y avoir de transgression (Romains 4 :15). Mais là où il y a du péché, inévitablement une loi et la transgression de cette loi doivent être présentes. Quiconque pratique le péché est donc illégal, parce que le péché rend illégal (cf. 1 Jean 3: 4).

Cependant, la Loi de Dieu interdit non pas seulement de faire du mal (que ce soit par les pensées, les paroles ou les actes), mais aussi elle ordonne de faire le bien. Donc, si nous ne suivons pas le commandement de faire le bien, c´est aussi transgressé la loi de Dieu. Cela est aussi pécher. Dieu n´est pas contre le bien que nous faisons, car cela est l´œuvre de l´Esprit de Dieu en nous. Cependant il est contre les œuvres de la chair qui sont les mauvaises actions. Ceux-ci sont contre la loi, tout comme l´atteste l´apôtre Paul dans Galates 5 :19-24.

Donc, si un acte viole la loi de Dieu, ne serait-ce que contre un seul commandement, alors cet acte est un péché, qu’il soit dirigé contre un commandement ou une interdiction; peu importe que le bien soit omis ou bien que le mal soit fait. `En effet, la personne qui obéit à toute la loi mais qui pèche contre un seul commandement est en faute vis-à-vis de l´ensemble´ (Jacques 2:10). (Venning, The Sinfulness of Sin.)

Ralph Venning a absolument raison avec cette définition biblique du péché. La Parole de Dieu nous avertit clairement du péché. Elle nous dit que toute personne qui ne vit pas selon ce que la loi de Dieu exige de nous, est maudit (Galates 3:10, Deutéronome 27:26). La malédiction dont il est question ici est la mort et la séparation éternelle de la bénédiction de Dieu, de sa gloire – oui, de Dieu lui-même (Romains 6 :23a)!

Maintenant, ce serait un bon conseil d’éviter de pécher en s’en tenant à tout ce que la loi de Dieu exige de nous. Cependant notre gros problème est que le péché n´est pas seulement une transgression de la loi divine – il est une partie essentielle de notre nature humaine. Il fait partie de notre cœur oui de notre être et domine ainsi nos pensées et nos actions. Il est en nous comme une maladie incurable et mortelle. La bible témoigne clairement que les hommes commettent beaucoup de mal sur la terre et que toutes les pensées de leur cœur se portent constamment et uniquement vers le mal (cf. Genèse 6:5). Nos cœurs sont „tortueux plus que tout “ (Jérémie 17 :9). Nous péchons parce que nous sommes des pécheurs! En réalité notre péché principal « ne consiste pas à imiter Adam, il est lié à la nature corrompue de chaque individu. Cette nature est dérivée naturellement d’Adam, qui en désobéissant à l´ordre de Dieu, à corrompu sa nature. A travers cette corruption, l’homme se détourne de la justice originelle et est par nature enclin au mal, de sorte que la chair agit maintenant toujours contre l’esprit.  Par conséquent tout homme, mérite la colère et la condamnation de Dieu » (Credo de l´église anglaise, 1571).

Ce ne sont donc pas mes bonnes attitudes, qui fond de moi une personne meilleure, qui peuvent me sauver de la colère et de la condamnation éternelle de Dieu. Car peu importe combien de mauvaises habitudes j’ai surmontées, je suis et je reste un pécheur qui n’a pas de justice, qui compte devant Dieu.

C´est la prise de conscience de son propre état pécheresse, de la dépravation totale de l´être la condition sine qua non pour une foi qui sauve. Sans cette reconnaissance, les choses aussi merveilleuses comme la justification, la conversion et la sanctification ne seraient que des phrases vides, sans aucun sens. Par conséquent, il est nécessaire que Dieu dans sa grande miséricorde éclaire nos cœurs. Afin de nous amener à prendre conscience de l’aveuglement qui nous empêchent d´accepter notre propre culpabilité. C´est ainsi que la gloire de Jésus-Christ pourra prend place en nous (cf .2 Corinthiens 4 :6). Et nous verrons combien pur, saint, parfait et juste, Dieu est.  Et alors nous saurons combien nous sommes contrairement à lui. Ainsi, nous nous encourions au Christ Rédempteur, dans la confiance qu’il a endurée en notre place la colère et la punition de Dieu. Oui qu’il est mort à notre place et ressuscité des morts pour nous donner sa justice. C´est seulement ainsi que nous faisons l’expérience quotidienne du pardon de Dieu et de sa paix!

Le salut que Dieu nous donne renouvelle notre nature. Car en Christ nous sommes nés de nouveau. Christ est mort une fois pour tous afin de nous délivrer du péché. Par sa mort, le péché n´a plus de pouvoir sur nous. Cependant étant toujours dans ce monde, le péché restera toujours un de nos sujets et problèmes quotidiens. Car il existe en nous, une lutte constante entre la nature renouvelée et l´ancienne nature pécheresse. (Cf. Romains 6 :10 ; 7 :17)

L´homme essaie depuis toujours de minimiser la porte du péché afin de justifier son propre comportement. Car, il est très désagréable pour l´homme quand le péché est appelé par son nom. Il le fait par exemple en définissant le péché comme une chose, sans danger et sans conséquence grave pour la vie de l´homme.  Mais si une personne ne se rend pas compte de la situation dangereuse dans laquelle elle se trouve, elle ne verra aucun besoin de salut. Voilà pourquoi notre société a besoin d´une compréhension biblique clair et complète de ce que signifie le péché.

L´homme essaie depuis toujours de minimiser la porte du péché afin de justifier son propre comportement. Car, il est très désagréable pour l´homme quand le péché est appelé par son nom. Il le fait par exemple en définissant le péché comme une chose, sans danger et sans conséquence grave pour la vie de l´homme.  Mais si une personne ne se rend pas compte de la situation dangereuse dans laquelle elle se trouve, elle ne verra aucun besoin de salut. Voilà pourquoi notre société a besoin d´une compréhension biblique clair et complète de ce que signifie le péché.

avatar

Benjamin Schmidt

Benjamin Schmidt est marié à Hanna et père de deux filles et d´un fils. Il est directeur général de
« Herold Schriftenmission » et responsable de l´édition du magazine « Héraut ». Benjamin fait partie aussi partie de « Evangelium-21 », un réseau de chrétiens dont le but est de ramener l’évangile au centre de la proclamation et du travail de l´église.