La communion des saints avec Dieu

Dans 1 Jean 1: 3, l’apôtre assure à tous ceux qui croient au Christ que leur communion est  « avec le Père et avec son Fils, Jésus-Christ ». L´expression grecs  qu´il emploie ici, est si fort que certains traducteurs ajoutent: « En vérité, c´est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ que nous sommes en communion. »

Les circonstances dans lesquelles vivaient les saints, leurs apparences extérieures l´époque de l´apôtre Jean, étaient très modestes et presque méprisables. Les dirigeants des chrétiens étaient considérés comme des gens de rien du tout aux yeux du monde et ont dû endurer beaucoup de moqueries et de mépris. Lorsque qu´ils invitaient d’autres  dans leur communauté – dans l’espoir que beaucoup de ces gens  feront la connaissance de Christ et expérimenteront ainsi la bénédiction  qu´il y en Christ, certains les confrontaient avec des questions critiques comme: « Qu’est-ce que cela m´apportera si je suis membre de cette communauté? Je  ne voudrais pas connaitre les mêmes difficultés, les insultes, les mépris et toutes les souffrances que les chrétiens endurent. » Pour parer à des objections similaires, l’apôtre appelle les fidèles à se rappeler que, malgré toutes les souffrances qu´ils endurent, ils ont part à quelque chose de vénérable, de glorieux et de plus désirable que n’importe quel autre chose de ce monde. Ils ont une vraie «communion avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ».

Cette déclaration de la bouche de l’apôtre est si sérieuse et sans équivoque que nous pouvons convenir et confesser  en toute confiance avec lui que : « Oui, les saints de Dieu ont une communion avec Lui! »

Nous voulons regarder  maintenant de plus près comment cette communion est sainte et merveilleuse:
Depuis le moment où le péché est entré dans le monde, la communion de l´homme avec Dieu a été détruite.  Personne ne pouvait  avoir une communion parfaite avec Dieu parce que tout être humain est devenu   pécheur. Dieu est lumière, mais l´homme loin de Dieu vit dans les  ténèbres – et quelle communion  peut-t-il avoir entre  la lumière et les ténèbres (2 Cor 6:14). Dieu est la vie, mais les humain  sont mortels (cf. Ep 2:4). Dieu est amour, mais l´homme qui s´éloigne de Dieu est  en inimitié avec lui (Rom 8:7). Les gens qui sont encore dans cet état sont sans Christ, n’ont aucun espoir et vivent sans Dieu dans le monde (cf. Ep 2:12); « Ils refusent de comprendre; ils n’ont aucune part à la vie qui vient de Dieu, parce qu’ils sont complètement ignorants » (Ep 4:18). Il n’y a par conséquent  pas d’entente entre Dieu et eux. Alors il est claire que deux personnes qui ne n´entendent pas ne peuvent pas avoir une vrai communion ensemble (cf Am 3:3).  A cause du péché l´homme a perdu le désir d´avoir une communion avec Dieu. Il ne cherche pas de son propre gré à se réconcilier avec Dieu.

Cependant, par  sa grâce et sa miséricorde, nous sommes néanmoins autorisés à faire l’expérience de la communion avec Dieu. Cela a été rendu possible par  Jésus Christ! Par sa mort et sa résurrection il a payé une fois pour tous. Il a acquis la grâce et la miséricorde divine pour nous. Il nous a donné la grâce et nous a révélé que c’est un don d’amour de notre Père céleste.

Dans l´Ancien Testament la possibilité d´avoir une communion avec Dieu était beaucoup plus restreinte. Mais depuis que le Christ a apporté la bonne nouvelle écrit dans le Nouveau Testament, il est possible à tout moment de communier avec Dieu par le biais du Sain- Esprit (2 Cor 3:17-18).

Abraham était l´ami de Dieu, David était un homme selon le cœur de Dieu, Hénoch marchait avec Dieu, mais ils n´avaient pas un libre accès au Saint des Saints. La communion, qui en Jésus Christ nous est donnée, nous donne la certitude  et le courage d´accéder permanemment à Dieu. (Cf. Ep 3:12). C`est seulement après que Jésus-Christ soit rentré dans le Sanctuaire céleste, que la voie a été ouverte pour nous d’entrer dans le saint trône devant Dieu (He 4:16 ; 10:19). Les croyants de l’Ancien Testament n´avaient pas se privilège comme nous, qui avons été sanctifié par le sang de Jésus. Nous, qui étions loin de lui, avions maintenant par le Saint-Esprit un accès direct au Père (cf. Ep 3:13.18). Grâce à cette nouvelle base,  oui à travers cette nouvelle voie, les pécheurs sont autorisés à entrer en communion avec Dieu. Ils ont le droit de vivre en communion avec lui! N’est-ce pas un fait incroyable qu´ils soient possible pour les pécheurs  d´avoir une communion avec le Dieu infini et saint?

La communion avec Dieu a été rendu possible parce que Dieu lui-même a cherché le contact avec nous, en communiquant avec nous. Il a renouvelé nos cœurs et notre être, afin que nous puissions nous repentir et revenir à lui. Par Jésus Christ, Dieu a établi la communion de l´homme avec lui. C´est grâce à lui que nous pouvions reconnaître et faire sa volonté.

Cette communion avec Dieu est une communion parfaite et complète; c’est le résultat de sa grande gloire et de notre dévotion à lui; c’est le but le plus élevé de nos vies et le plus grand accomplissement possible. Mais nous ne jouirons pleinement de cette communion parfaite que lorsque nous serrons avec Dieu dans l’éternité.

Par la richesse de sa grâce,  Dieu le Père de notre Seigneur et rédempteur Jésus-Christ, nous a libérés de l’état d’inimitié et de la distance de Dieu, et nous a placés dans une relation vivante avec Lui. Je prie pour que tous ceux qui lisent ces mots sur la grâce merveilleuse de Dieu réalisent combien Dieu est beau et merveilleux, et qu’ils aspirent à expérimenter cette grâce merveilleuse  de la rédemption de Jésus-Christ.

John Owen (161-1683) était un pasteur puritain anglais qui a écrit d’innombrables textes pour enseigner l’Église sur  des questions l’enseignement biblique et des questions pratiques. Jusqu´à nos jours  ses écrits sur la justification en Christ font toujours partis des textes les plus utiles sur le sujet.